Pourquoi s’inscrire au registre des français de l’étranger ?

Tout d’abord, vous devez vous demander à quoi sert ce registre. Une fois arrivé dans votre pays de destination, de nombreuses formalités auxquelles vous n’avez pas forcément pensé avant de partir risquent de se présenter à vous. En vous inscrivant au registre des français de l’étranger, vous aurez la possibilité de vous voir fournir des informations diverses et variées concernant multiples domaines et vous serez également présent dans un registre permettant de contacter vos proches en en cas d’urgence. Cette démarche gratuite et valable 5 ans permet à tous les expatriés prévoyant de séjourner au moins 6 mois dans un pays où la France dispose d’un consulat ou d’une ambassade de bénéficier de ces avantages et de voir leurs démarches facilitées, telles que :
  • La demande de documents d’identité (passeport, carte nationale d’identité)
  • La demande de bourse scolaire pour vos enfants scolarisés dans un établissement d’enseignement français
  • L’inscription sur la liste électorale consulaire
  • Le recensement pour la journée défense et citoyenneté (JDC)
  • La réduction des tarifs concernant les légalisations et copies conformes
  • La réception d’informations de la part du consulat à propos de la situation sécuritaire du pays, d’événements et échéances concernant les Français expatriés, etc…
  • L’intervention du consulat en votre faveur en cas de crise ou d’accident
  • La facilitation des démarches douanières lors de votre retour en France.
  Pour vous inscrire à ce registre, vous avez plusieurs possibilités : Si vous désirez vous inscrire en ligne, vous pouvez visiter le site web suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33307 Vous aurez besoin de vous inscrire et de scanner pour vous même ainsi que pour vos enfants mineurs, les documents suivants :
  • Carte d’identité ou passeport français en cours de validité ou périmé depuis moins de deux ans
  • Justificatif de résidence dans la circonscription consulaire
  • Photo d’identité
Une fois l’inscription validée, l’attestation d’inscription et la carte d’inscription consulaire seront enregistrées dans le porte-documents service-public.fr et pourront être imprimées chaque fois que vous en aurez besoin. Vous pourrez également demander la délivrance d’une carte consulaire et/ou d’une attestation d’inscription consulaire, de concert avec un Numéro d’Identification Consulaire (NUMIC) qui vous sera attribué. Si vous désirez vous inscrire de façon physique, vous pouvez vous présenter au consulat ou à l’ambassade de votre pays (liste disponible ici) avec les documents suivants :
  • Carte d’identité ou passeport français en cours de validité ou périmé depuis moins de deux ans
  • Justificatif de résidence dans la circonscription consulaire
  • Photo d’identité
L’un des points les plus importants de cette inscription est d’être présent sur la liste électorale consulaire. En effet, les Français établis hors de France peuvent directement voter dans un bureau de vote ouvert dans l'ambassade ou dans le poste consulaire situé dans la circonscription consulaire où ils résident, sous réserve de leur inscription préalable sur la liste électorale consulaire correspondante. L'inscription sur la liste électorale consulaire est automatique pour tous les Français inscrits au registre des Français établis hors de France de la circonscription consulaire, sauf opposition de leur part. Pour ceux qui ne sont pas inscrits à ce registre, l'inscription se fait à la demande des électeurs à l'ambassade ou au consulat qui se situe dans la circonscription consulaire où ils ont leur résidence. Si vous désirez visionner une petite vidéo YouTube présentant le service d’inscription au registre des français, veuillez cliquer ici. À noter : Pour les séjours de moins de six mois, il est recommandé de s’enregistrer sur la plate-forme Ariane pour des raisons de sécurité. Au final, l’inscription au Registre des Français de l’étranger ne comporte que des avantages, et permettra de vous faciliter bon nombre de démarches lors de votre séjour à l’étranger.